Conférences spécialisées ou mixité ?

Conférences spécialisées ou mixité ?

J’étais la semaine dernière à la conférence MiXiT à Lyon notamment pour co-animer un atelier/jeu avec Ard Kramer et François Le Nôtre utilisant TestSphere que la communauté des testeurs (au moins ceux qui suivent l’actualité Ministry Of Testing) ne peut ignorer.

L’atelier s’articule autour du jeu de carte qui présente plusieurs catégories (techniques, heuristiques, sentiments, aspects qualité et modèles) et chaque carte décrit une idée aidant les participants à raconter une histoire relative à celle-ci.

Nous avons eu droit pendant cet atelier à diverses histoires sur des sujets aussi divers que l’UX, le hardware, la testabilité, etc.

Mais ce n’est pas le sujet de ce billet de blog.

MiXiT est une conférence dont le maître mot est la mixité: mixité des sujets, mixité des technologies mais aussi mixité des participants. Elle se veut donc accessible à tous grâce à un tarif d’entrée assez bas (60€ pour 2 jours avec keynotes, talks, ateliers, repas et soirée), et des sujets pouvant intéresser tout le monde.

A la base, la conférence avait été créée il y a 7 ans par 2 groupes Lyonnais qui sont le JUG (Java User Group) et le CARA (Club Agile Rhône Alpes), on y parlait donc principalement d’écosystème Java et d’agilité dans le domaine de l’IT.

Puis petit à petit de nouveaux sujets sont apparus, la conférence est devenue engagée éthiquement et cette année nous avons pu avoir des sujets on ne peut plus variés. Les organisateurs invitent des speakers sur des sujets appelés Aliens n’ayant pas forcément de lien direct avec l’IT. Par exemple:

  • comment allaiter en entreprise ?
  • le revenu universel
  • le vote « Jugement majoritaire »
  • Balade cosmique autour des trous noirs

D’autres sujets non techniques mais relatifs à l’IT sont aussi abordés:

  • Quelle éthique pour les développeurs ?
  • Comment hacker la webcam de votre voisin(e) ?
  • le logiciel libre et leurs communautés peuvent-ils contribuer à un monde meilleur ?
  • Atelier Design thinking
  • Ergonomie, WireSketching

Et enfin bien sur, des sujets plus techniques:

  • Programmer une blockchain avec Ethereum et Docker
  • Rust for Java developpers
  • et du WebAssembly, Angular, JS, Amber, Electron…

Et de l’agilité:

  • L’agilité, un anarchisme incompatible avec l’entreprise ?
  • À la découverte de Kanban avec Kanbanzine !
  • NoEstimates Game

Il y avait même un orchestre en keynote, le chef expliquant que la synergie de l’équipe de musiciens est primordiale pour que l’assemblage des différents instruments donne un résultat harmonieux.

orchestra

Je ne suis jamais allé à une conférence totalement dédiée au test; si ce n’est aux JFTL qui est très Franco-Française et beaucoup trop « business-centric » à mon goût, même dans les sujets abordés. Il y en a pourtant pléthore:

Il existe aussi plein de conférences spécifiques aux langages de programmation…:

..ou à propos de produits (ou suite de produits) comme:

On trouve aussi des conférences à propos d’autres rôles que le testeur.

On se rend donc compte qu’il existe une multitude de conférences très ciblées et peu tentant de mixer les sujets et participants, ou alors seulement entre 2 types de public. A notre époque où on évite les silos et où on parle d’équipe agile mixant les rôles (devs, testeurs, DevOps, Product Owners…), ne devrions-nous pas voir plus de conférences plus généralistes regroupant plusieurs corps de métiers et s’ouvrant sur l’extérieur ?

C’est en tout cas mon avis et l’impression que j’ai à chaque fois que je reviens de MiXiT, car on ne peut pas faire des produits logiciels de qualité sans s’ouvrir sur le monde et en restant chacun dans notre bulle. Un développeur ne devrait pas assister qu’à des conférences des développeurs, et pareil pour un testeur. Qu’en pensez-vous ?

Une réaction au sujet de « Conférences spécialisées ou mixité ? »

  1. Un événement dont le point de gravité serait la qualité logicielle, mais qui pour autant serait ouvert sur une multitude d’axes différents (UX, sécurité, accessibilité, jeux agiles / jeux d’innovation…) pourrait être un bon compromis entre les deux idées.
    Cela permettrait à des personnes d’horizons différents de se sensibiliser au test, tout en permettant aux testeurs de s’ouvrir sur d’autres disciplines.
    Je rêve d’un événement comme ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.