Conférence Nordic Testing Days 2016 – Ma vision en tant que présentateur

Conférence Nordic Testing Days 2016 – Ma vision en tant que présentateur

« Les conférences sur le test logiciel sont si chères que la meilleure méthode pour participer à l’une d’entre elles est d’être sélectionné pour une présentation! »: Ceci ont été mes mots durant ces dernières années. Ayant justement été choisi pour présenter un sujet, je me suis dirigé en Juin 2016 à Tallinn, la capitale de l’Estonie, pour deux jours d’une conférence prometteuse qui m’avait été recommandée comme étant l’une des meilleures en Europe.

Si vous avez déjà lu mon premier article au sujet de cette conférence en tant que membre du public, vous avez déjà dû être convaincu par l’intérêt de celle-ci. Vous pourriez cependant toujours avoir besoin d’être persuadés que c’est une excellente expérience d’y être également présentateur; Dans ce cas, les quelques points suivants sur mon retour d’expérience vous aideront.

 

Pourquoi aller si loin pour une conférence sur le test logiciel?

Bien sûr vous n’avez pas besoin de vous rendre aussi loin que l’Estonie pour présenter un sujet sur le test logiciel! Si vous vous demandez pourquoi j’ai postulé à une conférence aussi loin alors qu’il y a tant de conférences bien plus proches en Europe de l’Ouest…les points suivants vous expliqueront ma décision.

 

Soumission du sujet – Pas besoin de le ‘catégoriser’

Je voulais présenter l’expérience d’enseignement sur le test logiciel que j’ai eu l’opportunité de réaliser dans une ONG au Cambodge en Juin 2015 (voir l’article disponible sur mon blog). Mon sujet était donc un peu inhabituel car il ne concernait pas un environnement de travail direct, et était plutôt orienté vers le développement personnel et les compétences pédagogiques que juste le test logiciel.

Sur la plupart des pages de soumission de candidature, il y avait une petite liste déroulante qui demandait de catégoriser le sujet au moyen de quelques mots-clés. J’ai vraiment eu des difficultés à faire cadrer ma proposition avec les termes proposés: ‘Automatisation’, pas du tout… Catégorie ‘Agile’ alors? Pourquoi pas, mais je n’ai pas eu le temps de couvrir la méthodologie ‘Agile’ pendant cette période… La seule option qui aurait pu à peu près correspondre était « Méthodologies » ou « Processus ». En tout honnêteté, je ne me rappelle pas quelles conférences offraient cette option, mais elles étaient très peu nombreuses.

Nordic Testing Days a été la seule conférence que j’ai trouvé qui n’avait pas cette contrainte sur la ‘catégorie’. L’appel de candidature était encore ouvert en Novembre, et je me suis rappelé avoir lu sur leur site internet des instructions du type « En fait, nous cherchons juste de super présentations avec un contenu inhabituel! ». Vendu!

Coûts additionnels: un facteur important

Au moment où j’ai postulé, je recherchais toujours un nouvel emploi, dans une toute nouvelle ville dans laquelle je venais de m’installer; Cela signifie que je n’avais aucun sponsor par une entreprise quelconque, et que je devais payer de ma poche tous les coûts additionnels non couverts par la conférence.

Ceci a été un facteur de décision très important.

La plupart des conférences offrent un pack ‘standard’ lorsque vous présentez un sujet: un accès à toute la conférence, hormis pour la journée des tutoriaux. Vous devez ensuite régler par vos propres moyens les coûts additionnels: par exemple, les dîners et les soirées avec les autres membres de la conférence.

NordicTestingDays était l’une des rares conférences à couvrir le logement, le dîner et même la soirée, agrémentée d’un DJ. C’était parfait, car cela me permettait de m’y rendre à moindre frais!

Appréciation des présentateurs

J’ai vraiment apprécié cette conférence car je me suis réellement senti estimé au travers d’une foule de petits détails: un accueil chaleureux, un badge spécifique pour les présentateurs, et l’attention des organisateurs au moment où j’avais le plus besoin d’eux pour préparer ma présentation.

Pour couronner le tout, ils ont offert à chaque speaker un petit cadeau, et ce devant le public à la fin de la prise de parole; Et quel cadeau, puisqu’il s’agissait de pâte d’amande réalisée par l’un des meilleurs artisans de la ville de Tallinn: Kalev!

L’endroit parfait pour se mettre en condition avant le grand show

Un gros avantage d’avoir le logement au même endroit que la conférence est de pouvoir répéter et se mettre en condition avant l’heure de présentation: vous pouvez vous reposer, prendre une douche, vous détendre… Ma session étant à 17h, j’ai pris une partie de l’après-midi pour me mettre dans les conditions idéales. Si vous êtes particulièrement sujet au stress avant de monter sur scène, essayez de postuler à des conférences qui offrent cet avantage.

Sur scène…

Ma session a eu lieu à 17h. La pièce était très grande pour le peu d’audience que j’avais, mais mon sujet a rassemblé à peu près une trentaine de personnes. Monter sur scène est une expérience particulière: la perspective de la même pièce est complètement différente et, le plus effrayant, comem vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, cette fois tous les spots sont braqués sur vous!

 

Quelques conseils pendant votre présentation

Parlez plus lentement que ce que vous pensez, car en réalité vos battements de coeur augmentent à cause du stress, ce qui a pour effet d’accélérer le rythme de votre voix. C’est une habitude étrange et non naturelle car vous aurez l’impression de parler trop lentement, mais croyez-moi cela fonctionne et permet par la même occasion de conserver son calme.

Si vous avez peur d’être distrait en regardant le public droit dans les yeux, essayez de viser juste au-dessus de la ligne d’horizon formée par les têtes des gens. Cette technique donnera à votre audience l’impression que vous leur accordez toute l’attention qu’ils méritent, tout en vous évitant d’être distrait!

 

Après la présentation

En plus d’être soulagé que ma présentation soit terminée, et bien plus intéressant que d’avoir à répondre à des questions qui pourraient vous déstabiliser, j’ai pu avoir des échanges avec certains participants sur leur propre expérience d’enseignement. J’ai ressenti, et ce fut confirmé plus tard par le feedback transmis par l’organisateur, que mon sujet les avait réellement intéressés; Ils étaient satisfaits de voir que, malgré les nombreuses règles encadrant l’éducation dans les pays européens et pouvant la rendre parfois difficile, il était toujours possible d’user de méthodes innovantes et efficaces afin d’intéresser les étudiants et d’éduquer efficacement.

Pour plus d’informations concernant le sujet que j’ai présenté, vous pouvez lire une mindmap des idées réalisée par Dan Billing, alias @thetestdoctor (voir son Tweet original).

Quelques semaines plus tard, j’ai également reçu le retour des organisateurs qui avaient collecté le ressenti du public: ceci est très utile pour progresser lors de votre prochaine présentation!

 

Pour résumer…

Je recommande vraiment cette conférence pour les gens qui ne sont pas habitués à parler en public. Les organisateurs remercient énormément votre participation et vous apportent toute l’aide dont vous avez besoin afin que votre présentation puisse se passer dans les meilleures conditions. Si vous vous sentez toujours un peu timide après la lecture de cet article, vous pouvez essayer les « présentations éclair » (autrement connues sous le nom de ‘lightning talks’) qui durent de cinq à dix minutes, et constituent une première étape. Après tout, nous devons tous commencer quelque part!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.