Archives de
Auteur : Stéphane Colson

I have been a Software tester for 11 years now, formerly being a developer. I’m still passionate about this activity and enjoy talking with testers of all types and from all around the world.
This helps me to progress, gives me ideas for improvements in my own skills and challenges my ideas, based on my professional experience.
I am now a Freelancer, in Lyon or as a remote, depending on the customer’s needs.
Otherwise I like sports, running, cycling, reading and spending time with my lovely family. See my professional website https://testingit.eu
Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 4ème partie

Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 4ème partie

Ceci est le quatrième et dernier article de la série des biais cognitifs. Si vous ne l’avez pas fait, commencez par lire Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 1ère partie. Dans ce dernier épisode, nous allons répertorier quelques biais de la catégorie « Que devrions-nous nous souvenir? » tel que l’a classé Buster Benson dans son article que je vous conseille également de lire.

 


De quoi devrions-nous nous souvenir?

Biais  de négativité

Quelque chose de très positif aura généralement moins d’impact sur le comportement et la cognition d’une personne que quelque chose d’aussi émotionnel, mais négatif.

opposites-489521_640Veillez à ne pas être trop négatif à propos du travail de quelqu’un d’autre, car il aura un plus grand impact que l’équivalent inverse en mots positifs. En raison de l' »effet Ikea », tout le monde est très sensible au sujet de son propre travail et veut qu’il soit apprécié, pas critiqué. Nous, les testeurs de logiciels, avons cette responsabilité d’être de bons communiquants en toutes circonstances; en cas de bonnes nouvelles, mais aussi pour les mauvaises. Aussi, faire preuve d’empathie sera toujours apprécié.

Lire la suite Lire la suite

Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 3ème partie

Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 3ème partie

Dans la première partie de cette série consacrée aux biais cognitifs, nous avons vu une liste dédiée à la catégorie des biais avec Trop d’informations. Ensuite, dans le second, les biais cognitifs dûs au Manque de sens. Si vous ne les avez pas encore lu, je vous suggère de commencer par là. Dans cette troisième partie, nous allons voir que le « besoin d’agir rapidement » peut aussi conduire à des biais.

Besoin d’agir rapidement

La compensation du risque

Théorie qui suggère que les gens ajustent généralement leur comportement en réponse à la perception du niveau de risque, en faisant de plus en plus attention là où ils sentent un risque plus élevé et en étant moins prudent s’ils se sentent plus protégés.

catEn tant que testeur de logiciels, vous pouvez vous sentir plus protégé si vous savez que beaucoup de tests unitaires, de tests d’intégration et de tests end-2-end sont joués à chaque build (et qu’ils sont verts et pas désactivés), mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de risque à évaluer dans la nouvelle version, notamment si les nouveaux développements ont peu de tests unitaires, des tests d’intégration inutiles et pas de tests de bout en bout. Vous pouvez avoir plus de contrôle et en même temps devoir être toujours aussi vigilants avec ces nouveautés. Il est important de ne pas compenser le risque.

Lire la suite Lire la suite

Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 2ème partie

Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 2ème partie

Dans la première partie de cette série consacrée aux biais cognitifs, nous avons vu une liste dédiée à la catégorie des biais dus à Trop d’informations. Je vous suggère de le lire si vous ne l’avez pas encore lu. Dans cette seconde partie, nous allons voir que le « manque de sens » peut aussi conduire à des biais.


Pas assez de sens

Illusion de validité

Une personne surestime sa capacité à interpréter et à prédire avec précision le résultat lors de l’analyse d’un ensemble de données, en particulier lorsque les données analysées montrent un modèle cohérent, lorsque les données « racontent » une histoire cohérente.

waveVous êtes probablement victime de l’«Illusion de validité » lorsque vous testez une fonctionnalité avec un nombre limité d’environnements. Si vous ne trouvez aucun problème avec les 10 principaux environnements, le modèle est que la fonctionnalité fonctionne avec ces 10 environnements, l’histoire racontée par ces 10 résultats est qu’il n’y a pas de problème avec ce logiciel. Mais ces 10 environnements ne sont qu’une partie de toutes les possibilités, et si vous vous arrêtez là vous risquez de manquer quelque chose de très problématique. Le test peut être infini et vous ne serez guère en mesure de tester tout, mais il est de votre ressort de communiquer que vous ne pouviez pas tester tous les environnements et de donner un bon aperçu des risques.

 

Lire la suite Lire la suite

Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 1ère partie

Gérer ses biais cognitifs en tant que testeur – 1ère partie

Cela faisait longtemps que je voulais écrire à propos des biais cognitifs. Le sujet m’est venu lors de la lecture de ce livre fascinant «  Thinking, Fast and slow » de Daniel Kahneman (prix Nobel tout de même), mais aussi en consultant des billets de blog ou des articles (références à la fin). Une liste de tous les biais cognitifs est disponible sur Wikipedia, mais elle est tellement longue et désorganisée que s’en servir pour un article comme celui-ci m’a vite rebuté, et je dois admettre que j’ai « procrastiné » plus que de raison. Puis, un article de Buster Benson (Produit SlackHQ ) m’a relancé. Grace à son congé de paternité, il a décidé d’organiser cette liste en quatre sections: « Trop d’informations », « Pas assez de sens », « Nécessité d’agir rapidement » et « De quoi devrions-nous nous souvenir? ». Et maintenant tout est presque limpide …presque si vous allez lire ceci.

Une visualisation impressionnante a été faite par John Manoogian III et a depuis été ajoutée à la page Wikipedia.

Lire la suite Lire la suite

Bug magnet, un outil d’aide aux tests

Bug magnet, un outil d’aide aux tests

Permettez-moi de vous présenter un outil que je trouve vraiment pratique. En tant que testeur, vous aimez utiliser des heuristiques pour tous les types de données que vous devez remplir. Prenons un exemple simple, un formulaire où vous devez entrer un nom, une adresse et un texte.

Vous allez tester avec des champs vides, un texte très long, des injection SQL ou JS, des caractères spéciaux, des caractères de fin de ligne, un texte là où un nombre est requis et probablement aussi avec plusieurs encodages, etc (voir cette page heuristique Cheat Sheet pour plus d’idées). Si vous ne disposez pas de tests automatiques d’interface permettant de tester ceci avec des données, alors vous avez besoin de remplir ces champs « manuellement », ou vous pouvez vous faire aider d’un outil comme « Bug Magnet » disponible dans le magasin Chrome.

Ensuite, il suffit d’un clic droit, et vous serez en mesure d’ajouter:

Lire la suite Lire la suite

Fausses idées sur le test logiciel

Fausses idées sur le test logiciel

Si vous lisez cet article, vous êtes sûrement testeur de logiciel ou souhaitez le devenir. Félicitations … et désolé pour vous. Pourquoi devrais-je être désolé pour vous? Parce que cela est loin d’être le métier le plus facile et vous avez probablement besoin de défendre vos positions et idées presque tous les jours. Mais si vous êtes passionné par votre travail, alors je suis sûr que c’est un plaisir pour vous de discuter de ce sujet, et d’argumenter avec des gens ayant un point de vue différent et expliquer pourquoi vous pouvez vous féliciter d’avoir fait le bon choix avec cette activité.

Alors, quelles sont les idées fausses sur le test logiciel que vous pourriez avoir à discuter?

Les testeurs cassent le produit

« Je ne casse pas le logiciel. Il était déjà cassé quand je l’ai eu. » – Michael Bolton

Lire la suite Lire la suite